mercedes 190 sl

Mercedes 190 sl  motorisation

Sauvetage d'une culasse et reconditionnement du moteur Mercedes 190 SL

 

Freinage :

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

En premier lieu, le véhicule qui est resté immobilisé plusieurs années, nécessite une réfection du système de freinage en profondeur. Quelques clichés montrant la vétusté des pièces appartenant à la sécurité du véhicule.

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Nous remplaçons : canalisations, flexibles, assistance au freinage, cylindres de roue, maître cylindre. Les quatre tambours sont rectifiés, les garnitures remplacées par des modèles collées avec friction tendre. Le liquide de freinage remplacé par un 100% silicone, pour une longévité accrue et une meilleure protection des pièces en acier.

Motorisation :

l90 SL  voit sa cote dépasser très facilement les 100 000 euros depuis quelques années, la partie mécanique de ces véhicules reste souvent le "parent pauvre".

La motorisation, même tournante, requiert une attention et un savoir faire important. Le reconditionnement de ces moteurs de 190 sl, bien que déjà traité en détail chez Techni Tacot, va demander pour cette voiture une opération encore plus poussée. Il s'agira ici de faire un travail de sauvetage de la culasse, devenue rarissime. Le moteur montre deux défauts importants :

- sur banc de puissance, il est impossible d'obtenir une courbe de puissance satisafaisante,

- un suintement de liqude est visible entre culasse et bloc moteur.

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

L'ensemble est dans son jus, les canalisations métalliques suintantes, le faisceau du radiateur percé, avec une trace de fuite bien viisble. Le reconditionnement est nécessaire.

Thumbnail image

Nous déposons le moteur.

Thumbnail image

Un rapide coup d'oeil au calage de la distribution montre un écart de 10 degrés par rapport au repère d'arbre à cames. Comme le pas des maillons de la chaîne est supérieur, il est impossible de régler au mieux. On peut donc conlure que la chaîne est bien trop usée. Le moteur ne pouvait pas donner toutes ses performances.

Thumbnail image

La dépose de la culasse montre des hauts cylindres avec un talon d'usure très important. Le moteur a donc parcouru beaucoup de km.

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Sauvetage d'une culasse de 190 SL :

La culasse est déshabillée, pour un dégraissage complet. Notre crainte vient des traces de fuite sur le bloc s et augure d'un mauvaise découverte. Le décapage des chambres de combustion montre qu'il y a eu un fuite de liquide de refroidissement dans les chambres. Nous soupçonnons une surchauffe due peut être à un entartrement du radiateur (ce qui est le cas) ou un niveau trop bas du liquide. L'élévation de température du moteur a entraîné une déformation de la culasse, qui n'a plus maintenu le placage suffisant du joint de culasse. Celui s'est mis à fuir dans les cylindres du centre. Le moteur a continué à être utilisé en l'état. Le mélange de la combustion et du liquide a causé un désagrègement de l'aluminim de la culasse.  Le défaut initial , assez facile à réparer au départ, a endomagé la culasse sérieusement.

Thumbnail image

Au moment où nous devons trouver une solution, aucune refabrication de culasse n'est disponible, et la seule culasse d'occasion trouvée, est proposée à 2500 USD, sans aucune garantie quant à son état.Nous décidons de tenter un sauvetage par apport de matière. La première étape consiste à s'assurer que la culasse ne fuit pas (des sièges). Elle est mise en pression et en température (épreuve). Le résultat est satisfaisant, nous continuons. Ensuite il s'agit de faire un curage des zônes poreuses par fraisage. Une fois le métal noble retrouvé, nous pouvons savoir si l'attaque a été trop profonde ou non. Apparemment, nous avons atteint le métal sain (aluminium) sans creuser exagéremment. Nous conservons le conditionnel car on sait facilement quand on a débouché, mais plus difficilement à combien on s'est arrété du "débouchage".

Thumbnail imageLe résultat, après respect de la forme des chambres, remplacement des guides, puis des sièges, des soupapes usées, donne un bel aspect et laisse présager que le travail devrait avoir permi de sauver cette culasse. Nous continuons le reconditionnement du moteur.

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Le bloc après un décapage mécanique, est nettoyé dans les moindre canaux. Nous déposons les pastilles pour un tringlage commplet. Le bloc est alors usiné en cote surpérieure, puis surfacé. Il reste visible, la zone de corrosion due à la fuite de liquide. Heureusement, celle-ci n'est pas sur la portée du joint de culasse.

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Le vibrequin est rectifié, des coussinets neufs en cote supérieure sont montés.

Thumbnail imageThumbnail image

De nouveaux pistons sont fournis, équipés d'une segmentation de qualité. Comme habituellement, le jeu de tous les segments est contrôlé et ajusté si besoin. Oui, je sais, c'est long. Mais devoir ouvrir un moteur pour quelques centièmes en moins, il  y a longtemps que cela ne nous amuse plus !

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Le bloc embiellé, équipé de son volant moteur rectifié. Nous remontons un mécanisme d'embrayage, reconditionné avec soins et un nouveau disque.

Thumbnail image

Le haut moteur est remonté selon les prescriptions habituelles.

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Nous attirons l'attention sur le fait que le moteur est très interférentiel. C'est à dire que suivant la position des pistons dans les cylindres, les soupapes touchent très facilement. Il faudra donc veiller à remonter la chaîne de distribution en ayant mis les repères en concordances. Si ce n'est pas le cas, il faudra faire tourner l'AC ou le vilebrequin avec précaution pour ne pas forcer si une soupape entrait en contact avec une des têtes de piston. Grâce à la monte d'un chaîne neuve, le calage aux repères redevient possible. Le moteur retrouvera son diagramme comme à la sortie d'usine.

Thumbnail imageThumbnail image

Un des points sensibles de ces motorisations reste les double carburateurs. Un jeu anormal sur les axes de papillon ou les volets eux même, empêchera un réglage satisfaisant et laissera le moteur dans les tours (à chaud). Il ne faut pas hésiter à passer par un reconditionnement sérieux de ces Solex PHH 44. Comme toute prise d'air est à éviter, nous rectifions les pieds de collecteur d'admission. Il faut s'assurer que toutes les liaisons entre culasse et caburateur seront parfaitement étanches.

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

La dynamo est reconditionnée par nos soins. Nous proposons un démarreur plus puissant que celui d'origine (version 1.4), ainsi qu'un allumeur électronique avec un faiceau d'allumage silicone. Le compartiment retrouve une motorisation soignée et prête pour les essais.

Retour

 

 

Techni-Tacot

Restauration de voitures anciennes et Boutique en ligne de pièces détachées pour véhicules de collection.
ZAC Val de Durance - 6 Rue du Cabestan - 13860 - Peyrolles en Provence - FRANCE
Téléphone : 04-42-57-79-06