r2065Goélette Renault R2065

Le R2065 est un fourgon Renault (Goélette) non réhaussé qui est de plus en plus rare à rencontrer. Celui-ci est "sain du haut" et "corrodé du bas". C'est souvent le cas de véhicules stockés dans un champ, en région humide. Même si le châssis est oxydé, il ne semble pas compromis dans sa solidité. Mais il est temps de démonter l'ensemble pour protéger le rescapé. La vocation de ce sympathique véhicule sera de promouvoir l'activité festive (traîteur) de ses propriétaires, grâce à son côté rétro et une décoration publicitaire.

Techni-Tacot dispose d'un stock de pièces neuves (ou d'occasion) pour votre véhicule :

  • pistons, joints, p.à eau et à essence, dynamo, soupapes, coussinets, etc.
  • freinage (garnitures, cyl. de roue, maitre cylindre, flexibles, etc.)
  • pont, moteur, direction, rotules, radiateur, ...
  • Consulter les pièces détachées  en cliquant ICI

p1010001.jpgASC_0497.jpgP1010002.jpg

Travaux à réaliser :

  • séparation caisse/châssis
  • réfection châssis et pièces mécaniques
  • freinage reconditionné avec utilisation liquide silicone
  • fourniture d'un moteur type 668 révisé
  • optimisation fonctionnement moteur (savoir faire Techni-Tacot)
  • tôlerie sur la caisse, greffes diverses, carrosserie peinture
  • réfections diverses pour obtention du contrôle technique et utilisation courante.

Début des travaux :

Séparation caisse châssis

PA140155.jpgPA140177.jpgPA140157.jpgPA140169.jpg

Détail de corrosion perforante en pied de caisse - Nettoyage à la vapeur du chassis avant démontage. Ceci permet de travailler avec un meilleur confort.

Préparation au démontage : 

Les éléments sont pris en photo en prévision du remontage (connexion,positionnement, etc.). 

PA140189.jpgPA140181.jpg

Un état des lieux général est établi afin de déterminer les pièces essentielles qui devront être remplacées ou reconditionner. Elles seront démontées en priorité (dans la mesure du possible,) pour être traitées. Ceci permet de raccourcir les délais de réalisation. Par exemple : si nous constatons un système de freinage hors d'usage, nous démontons les garnitures pour les faire reconditionner pendant que les tambours passent en rectification. En même temps, nous pouvons décaper le restant des pièces et refaire les cylindres de roue. Les temps d'exécution ne s'additionnent pas. 

Quelques points de détails lors du démontage :

PA160227.jpgPA210010.jpgPA220019.jpgPA230039.jpg

Corrosion au niveau d'un passage de roue - radiateur à reconditionner - garnitures de frein imprégnées de lockheed -La phase de démontage reste celle la plus difficile et pénible. La rouille est le principal ennemi. Les dégrippants efficaces associés au chalumeau restent de précieux alliés. 

PA230045.jpg

L'extraction des axes de lames de suspension peut prendre plusieurs jours pour en venir à bout. En cas d'impossibilité de récupérer un "clou" en bon état, la solution de tronçonnage reste la seule issue. On prendra soin de ne pas "disquer" les support d'oeillet ou les jumelles. On aura pris soin de tenter l'extraction avec un solide arrache-moyeu qui prend appui sur le centre de l'axe et qui s'accroche de part et d'autre d'un oeil. L'effort sera appliqué tant que les oeillets ne se déforment pas (ou qu'évidemment l'axe vient). Dans le cas de ce R2065, les axes ont pu être sauvés ainsi que les silent blocs. Vu l'état d'oxydation du châssis, c'était peu envisageable et pourtant... Cependant, il faut préciser que les points de fixation ont reçus plusieurs pulvérisations de dégrippant depuis une quinzaine de jours. De plus avant toute tentative de dépose, un coup de masse était porté côté "tête" pour infliger une onde de choc qui contribue à fragiliser les blocages causés par la rouille. Inutile de répéter l'opération plus de 2 ou 3 fois pour éviter d'abîmer la pièce. Il vaut mieux un bon coup franc, porté fer contre fer.

PA230049.jpg

ICI , la barre de direction finira par capituler après plusieurs chocs thermiques (chalumeau / eau froide) combinés à un couple important appliqué avec une clé à griffe et une rallonge. Elle en sera quite pour quelques belles éraflure sur la périphérie. 

PA230050.jpg

Fin du combat, les trains ont abdiqués devant notre persévérance et la robustesse des outils (on ne va pas se laisser impressionner par de la féraille ? ;-)). Nettoyage du champ de tir et des "armes" et on prépare la suite - Après décapage et dégraissage, le châssis retrouve une place dans l'atelier pour recevoir les couches de protection.

PA230044.jpgPA230055.jpgP1010069.jpg

P1010068.jpg

Une sympathique admiratrice vient même vérifier le soin apporté à l'application de la peinture.

Lames de suspension :

Un repérage fait en mesurant la distance oeil AV/ centre / oeil AR. Suivant les modèles de véhicule, il est courant de constater que l'étoquiau (pièce de centrage et d'assemblage) n'est pas au centre des lames (dans la longueur). C'est à dire que la distance oeil AV / trou de centre est différente de celle centre /oeil AR. Inverser le sens AV/AR d'un même paquet peut causer une dissymétrie de la géométrie du véhicule et l'obliger à "rouler en crabe". De même, ne pas respecter la distance boîte/pont peut causer des vibrations dans la transmission (en étirant la liaison coulissante).

P1010067.jpgP1010076.jpgP1010128.jpgP1010006.jpg

Remontage des jeux de lames. Chaque paquet est désassemblé avant décapage et traitement. Les silent-blocs d'oeillet défectueux sont remplacés. (disponible en neuf à notre atelier). La presse hydraulique permet de procéder à l'extraction puis à l'insertion des neufs.

Freinage :

Ce qu'on peut trouver dans un circuit de freinage mal entretenu ...

P1010114.jpgP1010118.jpgP1010121.jpgP1010124.jpgP1010084.JPGP1010088.jpg

Les flasques de roue retrouvent une meilleure apparence - Les tambours sont contrôlés et ne demandent pas d'être rectifiés.

Pont :

Comme déjà expliqués sur les restaurations de Colorale, on vérifie le jeu de dentures (couple conique), l'état des roulements de nez de pont et des satellites, plus ceux de moyeux de roue, etc.

P1010103.jpgP1010106.jpg

Amortisseurs :

Ils fonctionnent parfaitement encore. Les roulements sont OK, pas de fuite d'huile visible, silent bloc OK. Seul un léger complément d'huile sera réalisé et une peinture.

P1010136.jpgP1010135.jpgP1010109.jpg

Train AV et pédaliers :

Pivots en état convenable (léger jeu sur l'un d'eux mais sans obligation de réfection. On reverra ça dans 50 000 km !). Roulements OK.

P1010098.jpgP1010085.jpg

Travaux sur la carrosserie :

On relève les manches et on y va avec brosse à main, brosse électrique, et tout ce qui peut permettre de décaper dans les coins.

P1010139.jpgP1010141.jpgP1010148.jpgP1010147.jpg

Le plateau en bois est très sain hormis une ou deux lames - Le décapage fait apparaître des points de corrosion perforante qui seront soignés pendant la phase tôlerie.

Reconditionnement des périphériques moteur :

La dynamo :démontage complet, contrôle enroulements, induits, balais, roulement. L'induit est passé au "grognard" pour détecter un éventuel court circuit sur le rotor, Démarreur : travaux similaires à ceux de la dynamo, pompe à eau : démontage complet et remplacement des roulements, garniture d'étanchéité, rectification de la glace (portée de garniture),

PB200010.jpgPB230014.jpgPB230016.jpgPB230018.jpgPB230021.jpgPB230015.jpgPB240031.jpg

Mécanisme d'embrayage, butée, disque. Le mécanisme est retaré après surfaçage de la portée d'appui et remplacement des ressorts défectueux. Disque refabriqué, butée contrôlée, allumeur : vis platinées et condensateur changés, passage sur banc (contrôle avance centrifuge et à dépression), carburateur : remplacement axe papillon, pochette de joints + membrane de pompe de reprise, surfaçage pied de carburateur. Un carburateur plus performant mais de diamètre identique est monté. Ceci permettra de donner un peu plus de vivacité à ce véhicule sans véritablement changer sa vitesse de pointe. Le but est d'améliorer l'insertion de ce fourgon rétro dans la circulation actuelle.

p271109.jpgPB230025.jpgPB240034.jpgPB240035.jpg

Réservoir d'essence :

La goulotte de remplissage est ressoudée à l'étain (fragilité sur ces réservoirs). La jauge demande un démontage minutieux pour retrouver son fonctionnement normal et durable.

PB240027.jpgPB240037.jpgPB230022.jpgp271109 (4).jpg

Remontage du châssis :

Le pont est présenté. Une grue hydraulique soulage l'utilisateur du poids important de la pièce.

P1010010.jpgP1010013.jpgP1010016.jpgP1010017.jpgP1010020.jpg

Les mâchoires imbibées de lockheed sont remplacées par paire (pour éviter un déséquilibre de freinage) - Bel aspect final pour un châssis qui n'a jamais été aussi beau même en sortie de chaîne ;-)) - Le groupe est assemblé avant repose sur le châssis.

P1000198.jpg

Quelques photos du châssis terminé.

P1000199.jpgP1000200.jpgP1000203.jpgP1000205.jpg

Une vidéo du moteur remonté et réglé (les claquements perçus dans la vidéo proviennent d'une agrafeuse pneumatique) - Avant départ en carrosserie, le châssis est enroulé dans un film de célophane pour éviter les voiles de peinture.

P1000210.jpg

Carrosserie :

Le travail va consister dans un premier temps à découper les parties atteintes par la corrosion, puis à effectuer des greffes pour reconstruire ces parties.

p1010001.jpgP10007501.jpgP10004401.jpgP10004421.jpgP10007491.jpgP1020404.jpgP1020405.jpg

Le véhicule retrouve sa tôlerie pleine au niveau de la porte passager (une sorte de custode de fortune avait été bricolée) - Les bas de caisse sont fabriqués à partir de tôles pliées puis découpées aux mesures exactes des partie manquantes - Les ailes demandent aussi des greffes de métal.

Filtre à air :

Simple de conception; il va pourtant demander plusieurs opérations pour le conserver et lui rendre son utilité.

filtre-a-air2.JPGfiltre-a-air.JPG

Sellerie :

Dans un premier temps, socle et dossier sont décapés puis laqués de la même teinte que l'intérieur du véhicule. Nous verrons ensuite pour refaire les coussins.

181010 (46).jpgsiege.JPG

Cabine :

Les tôles de plancher passent en carrosserie. Le remontage est fait avec une boulonnerie neuve zinguée. Le volant devenu mat, sera laqué avec des peintures automobiles. La tenue dans le temps est excellente et le rendu parfait.

181010 (51).jpgP1020666.jpgP1020671.jpg

Les ouvrants :

P1020896.jpgP1020912.JPGP1020930.jpgP1020882.jpgP1020933.jpgP1020950r.jpgP1020936.jpg

Des accessoires électriques revuent en détail.

090611 (20).jpg090611 (9).jpg090611 (16).jpg090611 (24).jpg

Mise en place d'une ligne d'échappement complète.

090611 (33).jpg090611 (36).jpg

Les essuie-glace et la somme de travail demandée pour un simple mécanisme. 

P1020722.jpgP1020718.jpgP1020726.jpgP1020728.jpgP1020748.jpgP1020760.jpg

Le véhicule terminé, reconstruit et prêt à remplir de nouveau son rôle d'utilitaire.

ASC_0497.jpgASC_0514.jpgASC_0498.jpgASC_0507.jpgASC_0504.jpgASC_0505.jpg

 

Retour


Vous avez aimez cet article ?

Comme nous, partagez votre passion en cliquant ci-dessous

sur un des boutons de votre réseau social favori.

 

Techni-Tacot

Restauration de voitures anciennes et Boutique en ligne de pièces détachées pour véhicules de collection.
ZAC Val de Durance - 6 Rue du Cabestan - 13860 - Peyrolles en Provence - FRANCE
Téléphone : 04-42-57-79-06