Morris Leon Bollée 1924Morris Leon Bollée 1924

(Travaux réalisés en 4 semaines) Silence on tourne ! Grâce aux nombreux contacts avec le monde cinématographique, Techni-Tacot, en accord avec ses clients, propose régulièrement ...

 

 

... les photos et caractéristiques des véhicules restaurés. Au cours d'un casting, cette Morris Léon Bollée est retenue pour le tournage de "La jeune fille et les loups", film réalisé par Gilles Legrand.

Techni-Tacot s'est chargé de convoyer le véhicule sur les plateaux extérieurs et d'assurer sa sécurité tout au long du tournage. Une expérience rare et enrichissante pour son propriétaire.

Photo0047_060.jpgP5210010.JPGP5210029.JPG

Techni-Tacot  doit reconditionner le démarreur à inertie, 12 V, monté sur moteur Hotchkiss.Le démontage révèle la cause initiale de la panne : rupture de la butée limitant la course du pignon baladeur, ayant entraîné la rupture du carter en aluminium

P3290009.jpgP3290008.jpgPB020089.JPG

Les principaux travaux seront :

  • - refabrication du pignon hélicoïdal (usinage + traitement de l'acier)
  • - fabrication d'une butée de fin de course
  • - reconstruction du carter en aluminium
  • - reprise des alignements et palier d'extrémité
  • - révision et controle de la partie motrice (paliers, induit, inducteurs, charbons)

Pignon/coupelle

Pb020085.jpg

Filetage cassé de la butée sur l'hélicoïde.

PB020091.JPGPb020082.jpgPB020092.JPG

Entrainement brisé de l'hélicoïde  - Carter en aluminium,

PB020080.JPGPB020090.JPG

Une vue d'ensemble avant travaux

PB020093.JPG

Le carter est reconstitué puis soudé à l'argon. Malgré l'age de la pièce et les multiples tentatives de sauvetage, il n'y a aucun refus constaté.La soudure offre une bonne capilarité et devrait garantir une solidité de la pièce

PB270210.JPG

Les pièces refabriquées après trempage et cémentation. La reprise des côtes permet d'épaissir le diamètre et d'obtenir une renforcement de la partie filetée.

PB270206.JPG

Le collecteur est abimé. Plus grave, l'axe du rotor est brisé au niveau du clavetage.

PB270203.JPGPB300228.JPG

Après usinage de l'axe, celui-ci reçoit une frête apportant au rotor sa solidité et un diamètre adapté au palier arrière. La partie moteur est reconditionnée.

PB300227.JPGPB300229.JPG

L'axe d'entraînement : son sytème à inertie et l'amortisseur de couple (ressort) - Travail achevé, après réalignements des 3 paliers.

PC050241.JPGPC050242.JPG

Travaux suite :

Le véhicule entre à l'atelier pour une révision générale et diverses remises à niveau

Pb constatés par le client :

  • - démarrages très difficiles,
  • - non conformités de certaines réparations,
  • - bougies de marque et de type différents,
  • - accessoires non focntionnels
  • - suppression de la pompe à essence électrique (anachronisme avec un véhicule de 1925) qui provoque des débordements dangereux

P3280025.JPG P3280024.JPG

Une étiquette placée sur l'exhausteur indique l'utilisation d'un huile de type 15W40. Techni-TAcot rappelle que ces mécaniques nécessitent un viscosité supérieure (20w50 minimum) afin d'éviter une cavitation de la pompe de graissage et une lubrification trop fluide. (Utiliser une huile de compétition actuelle de type synthèse serait une hérésie totale)  - La remise en place du démarreur demande une consolidation de l'étrier de maintien (fissure)

 P3270010.JPG

L'exhausteur :

C'est un appareil chargé d'alimenter le carburateur en essence lorsque le montage d'un réservoir en gravitaire n' a pas été possible. C'est en quelque sorte le précurseur des pompes à essence. Son fonctionnement utilise principalement la dépression recuillie à l'admission pour remplir une mini cuve auxiliaire qui permettra ensuite l'alimentation du carburateur. Un ingénieux système de clapets et de flotteur s'active séquentiellement (sans aucun engrenage) pour remplir le réservoir cylindrique, puis déverser la petite quantité de carburant pompé. Encore une fois nos anciens ont redoublé d'astuces pour pallier aux problèmes rencontrés.

P3270014.JPGP3280017.JPGP3280016.JPGP3280020.JPGP3280021.JPG

L'exhausteur est en très mauvais état. L'accessibilité n'est possible qu'en dessoudant le réservoir qui renferme le mécanisme. Différentes opérations minutieuses vont permettre de retrouver son fonctionnement. Des précations importantes doivent être prises pour approcher une flamme d'un appareil ayant contenu du carburant.

Malgré son époque (technologie 1920) , le moteur est déjà culbuté.

Des traces de liquide refroidissement et des bulles s'échappent d'un des boulons de culasse.

Le réglage des culbuteurs se fera en extrapollant des valeurs de moteurs assez similaires et en vérifiant à chaud qu'un jeu subsiste toujours. L'ordre d'allumage est 1 3 4 2.

Etant donné l'absence de repère d'allumage, la base est prise sur la basculement des soupapes. Au bout de 2 ou 3 corrections, on obtient un démarrage correct. Cette méthode est efficace mais imprécise. Elle va permettre un essai sur route afin de continuer à diagnostiquer les autres défauts à corriger, du véhicules.

P3290001.JPGP3290002.JPGP4010005.JPGP4010006.jpg

La méthode finale demande un palmer pour établir le PMH en pigeant le cylindre 1 ou 4 au travers du puits de bougie.Un repère inscrit sur le bâti et la poulie de ligne magnéto/dynamo, rendra possinlme le réglage avec la lampe stroboscopique. On pourra ainsi vérifier la stabilité du point d'allumage et définir un réglage de l'avance. Il est à noter que ces moteurs anciens demandent souvent des degrès d'avance inhabituels. Sur ce moteur, l'avance fixe est supérieure à 20°. (On s'aperçoit du besoin d'avance supérieure si des pétarades à l'échappement apparaissent dès les montées en régime ou à froid. Ne pas hésiter alors, à décaller fortement la magnéto et faire des essais. Vérifier que le moteur redémarre parfaitement (sans retour en arrière). Remise en état des portées du collecteur d'échappement avec le tube du silencieux.

P3290005.JPGP3290006.JPG

Les essais :

Le véhicule équipé de 4 vitesses, offre une prise en main assez facile et une impression de luxe. Une mécanique "onctueuse", coupleuse, démarrant au quart de tour. La tenue de route et le freinage sont satisfaisant, compte tenu du poids et de la technologie.

 

Retour


Vous avez aimez cet article ?

Comme nous, partagez votre passion en cliquant ci-dessous

sur un des boutons de votre réseau social favori.

 

Techni-Tacot

Restauration de voitures anciennes et Boutique en ligne de pièces détachées pour véhicules de collection.
ZAC Val de Durance - 6 Rue du Cabestan - 13860 - Peyrolles en Provence - FRANCE
Téléphone : 04-42-57-79-06